Interruption momentanée des programmes

Nous prions notre aimable lecteur de bien vouloir excuser cette interruption momentanée de nos programmes, indépendante de notre volonté. Pour tout dire, cette dernière est également très indépendante. A tel point d’ailleurs, que nous l’avons crue un moment disparue à jamais. Mais comme nous avons inopinément remis la main dessus, nos techniciens font à présent tout ce qui est en leur pouvoir pour la recâbler correctement. Reprise du cours normal de nos émissions très bientôt !

© 2009 – 2010, Les Chroniques d'un Amateur professionnel. Tous droits réservés.

Les billets suivants peuvent vous intéresser

Communico ergo sum
Voilà, je suis sur Facebook. Ne me demande pas pourquoi, car l’autiste que je suis aussi, parfois, n’est pas encore bien sûr de savoir ce qu’il y fait. Mais bon, Facebook, c’est un peu comme le web en…
Joyeux Noël !
The Bishop’s Wife (Honni soit qui mal y pense), un film de Henry Koster, avec Cary Grant, Loretta Young et David Niven, 1947. Un ange, de la joie, de la grâce et de l’élégance. Je vous souhaite à …
Bonne Année !
Je vous souhaite un beau réveillon et surtout une heureuse nouvelle année. Et si vous arrosez cela, faites-le avec autant de grâce que Fred Astaire !
Recherchons
Madame, Monsieur, chers amis, Nous recherchons, pour le compte d’un collectionneur, de belles intailles et de beaux camées anciens. S’il en est qui dorment dans vos tiroirs et dont vous ne save…
Ce billet a été publié dans Information à caractère informatif. Mettre un signet sur le permalien.

5 commentaire sur Interruption momentanée des programmes

  1. Chouette alors :)

    un bon petit rhum vieux, quelques zakouskis, mes pantoufles et je me jette dans mon vieux canapé en attendant la reprise imminente des programmes.

    (pas de cigare, je ne fume plus).

  2. Je me demandais où était passé notre cher Olivier ! Contente de te retrouver. Pas de cigare pour moi , j’ai arrête aujourd’hui.

  3. Quel forme mon cher Olivier… Vraiment j’adore! Heureuse de vous voir repartir sur les chapeaux de roues. (Evidement, j’exagère un peu, mais c’est pour vous obliger à continuer;)

    Bien le bonjour chez vous! (petite courbette)

  4. Dis Olivier ! Qu’est ce qu’il dit le Monsieur ?:)

    @ bientôt sur une autre chaîne !

  5. A écrire vrai, mon cher Olivier, je n’y croyais plus vraiment : de passages en passages, d’abscences en abscences, de déconvenues en déconvenues, j’imaginais qu’une blanche colombe avait emporté le rameau au-delà des mers lointaines, vers de nouveaux horizons plus neufs qu’antiques, vers de nouveaux ors, disons de neufs cantiques …

    Tel Ulysse, voilà donc le héros qu’une Calypso, maintes Sirènes et autres Circé avaient cru retenir, enfin de retour vers Ithaque.

    Que de Pénélope seront ravies. Que de prétendants à la succession d’un blogueur aussi disert seront marris. Mais fi de ces derniers !

    Quant à moi, simple scribe, je note le retour annoncé d’un trait de calame sur un précieux papyrus …

    Cordialement Richard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>